Article abonné offert

Acheter un bien immobilier, ce rêve de plus en plus inabordable: 9 belges sur 10 estiment que les logements coûtent trop cher

Destruction du pouvoir d’achat, hausse des taux (de 1,4 % en janvier 2022 à 3,4 % en janvier 2023, sur un crédit d’une durée de 20 ans), surévaluation du marché et désormais toute-puissance du PEB : les facteurs d’exclusion pour les acquéreurs s’empilent…

En 2025, l’ensemble du bâti bruxellois devra avoir fait l’objet d’un certificat PEB.
Avec la crise énergétique, la moitié des Belges se détournent désormais de l'achat d'une maison ayant un mauvais score PEB. Le tout alors que le marché est de plus en plus inaccessible... ©Bauweraerts D
Autres temps (de crise), autres mœurs. La crise énergétique change la donne sur le marché de l’immobilier belge. Selon la nouvelle enquête immobilière d’ING, la moitié des Belges déclarent qu’ils n’achèteraient plus une maison énergivore. 36 % se lanceraient tout de même dans l’achat, à condition qu’il reste un budget suffisant pour une...
Nous vous offrons cet article

Créez votre compte et accédez à l'intégralité de cet article réservé à nos abonnés.

Créer un compte