Ces jeudi et vendredi sont réservés aux professionnels, avant l’ouverture au grand public samedi


BRUXELLES Après le Salon de l’auto, Batibouw est le deuxième plus important salon du plateau du Heysel. Onze jours durant, on peut y découvrir toutes les nouveautés en matière de construction et de rénovation : matériaux, tendances, primes, etc. Durant toute la durée du salon, nous vous fixons rendez-vous quotidiennement dans La Dernière Heure- Les Sports pour aborder une thématique différente chaque jour.

Ces jeudi et vendredi, le salon est uniquement accessible aux professionnels. Dès samedi, ce sera au tour du grand public de découvrir les nouveautés et prendre le maximum de renseignements pour son projet de construction ou de rénovation.

Comme chaque année, plusieurs thèmes sont à l’honneur au salon.

Le secteur de la construction se fait de plus en plus vert, ce qui sera un des thèmes majeurs de la présente édition. Cette évolution est, d’une part, encouragée par les obligations imposées par l’Europe et par nos pouvoirs publics et, d’autre part, par la prise de conscience que l’économie d’énergie est intéressante pour notre portefeuille. Ce qui pousse les fabricants à innover en cherchant des solutions de plus en plus économiques ou écologiques. À découvrir dans tous les domaines présentés au salon.

À commencer par la cuisine, autre thème central cette année, dont nous ne manquerons pas de vous reparler lors des thématiques abordées la semaine prochaine. Ô combien d’actualité quand on voit le succès des émissions culinaires en télévision et la volonté affichée de nombreux Belges de se (re) mettre aux fourneaux plutôt que de céder à la tentation du restaurant ou des plats préparés.

Enfin, le troisième thème développé cette année, Back to Basics, traduit la volonté croissante du candidat bâtisseur à utiliser des matériaux naturels tels que le bois, l’argile ou la pierre, tant pour le gros œuvre que pour le parachèvement. Par ailleurs, la tendance minimaliste appartient visiblement au passé : l’authenticité se décline désormais à travers des formes rondes et brutes.

V. S.

© La Dernière Heure 2012