Le prix médian pour une maison mitoyenne (2 ou 3 façades) en Belgique était de 200.000 euros l'an dernier, soit 5,3% de plus qu'en 2017, indique jeudi Statbel, l'office belge des statistiques.

Pour une maison 4 façades, le prix était de 285.000 euros (+2,9%) et pour un appartement 182.000 euros (+2,5%). De grandes disparités existent toujours entre les différentes régions. S'offrir un bien immobilier en Wallonie reste toujours meilleur marché qu'à Bruxelles et en Flandre. Pour une maison 2 ou 3 façades, il fallait débourser en moyenne en 2018, 140.000 euros au sud du pays. Pour une 4 façades, le prix était de 232.250 euros et 145.000 euros pour un appartement.

A Bruxelles, les prix de l'immobilier restent les plus chers du royaume: 376.000 euros pour une maison 2-3 façades, 847.500 euros pour une maison 4 façades et 199.000 euros en moyenne pour un appartement.

Entre les deux se situe la Région flamande. Les maisons de type fermé ou demi-fermé y coûtaient 226.000 euros. Les maisons de type ouvert, 4 façades, coûtaient 319.000 euros et les appartements valaient 185.000 euros en moyenne.

© STATBEL

Les communes les plus chères pour l'immobilier étaient Ixelles (597.500 euros en moyenne), Woluwe-Saint-Pierre (580.000), Lasne (550.000 euros), Knokke-Heist (530.000 euros), Uccle (520.000 euros) et Laethem-St-Martin (519.250 euros).

Les communes les moins chères se retrouvent toutes en Wallonie: Hastière (67.500), Viroinval (83.500), Froidchappelle (85.000), Tellin (91.000) ou encore Quiévrain (92.000). La province du Hainaut était la moins chère du pays pour les maisons 2-3 façades et les appartements. Hors Bruxelles, les provinces de Brabant wallon et flamand sont les plus onéreuses pour l'achat d'un bien immobilier.