Selon les chiffres du Baromètre des notaires, 2019 est une année record pour l’activité immobilière. Les prix ont augmenté, mais pas autant que le nombre de transactions.

L’année 2019 a été une année très chargée dans le secteur immobilier. Selon les chiffres du Baromètre immobilier des notaires, l’activité au cours de l’année a augmenté de +8,9% par rapport à l’année 2018. Il s’agit d’une activité record.

L’augmentation est plus importante en Flandre (+10,8%) qu’à Bruxelles (+6,3%) et en Wallonie (+6%).

Une sur-activité due au maintien des taux bas des crédits hypothécaires, mais aussi à la contre-offensive, en fin d’année, des candidats-acquéreurs en Flandre avant la suppression annoncée du bonus logement le 1er janvier 2020.

Le prix des maisons

Les prix connaissent une augmentation moins forte que l’augmentation de l’activité. Au niveau national, avec un prix moyen de 262.196 euros, une maison a coûté 4,2% de plus en 2019 par rapport à 2018. Compte tenu de l’inflation de +1,2%, cela fait une hausse réelle du prix de 3%.

A un niveau régional, la hausse est également visible. C’est à Bruxelles qu’elle est la plus forte (+5,5% à près de 480.000 euros). Par rapport à il y a 5 ans, le prix moyen d’une maison à Bruxelles a augmenté de +12,1%. Si on enlève l’inflation (7,7% sur cette période) cela représente une hausse réelle de +4,4%, soit 19.000 euros de plus pour le prix moyen d’une maison.

En Wallonie, le prix moyen d’une maison reste en-dessous des 200.000 euros mais cela cache des disparités provinciales fortes. Les provinces de Liège et du Hainaut sont les seules où le prix moyen sur l’ensemble de l’année est inférieur à 200.000 euros. Ces deux provinces représentent toutefois près de deux tiers des transactions immobilières en Wallonie. En comparaison, le Brabant wallon est la province belge où le prix moyen d’une maison est le plus élevé (336.605 euros), si on ne tient pas compte de Bruxelles, mais seules 11% des transactions immobilières wallonnes y ont lieu.

Le prix des appartements

Pour les appartements, le prix moyen en Belgique en 2019 s’élève à 228.566 euros. Cela représente une hausse de +4% par rapport à 2018. Il s’agit de la plus forte hausse sur les 5 dernières années.

Bruxelles est la Région où l’augmentation est la plus importante. Alors que le prix moyen y est le plus élevé en Belgique, il a augmenté de +5,7% en 2019. Compte tenu de l’inflation, cela représente une hausse de 11.000 euros du prix moyen par appartement en un an à Bruxelles. En comparaison, cette hausse est de 1.500 euros en Wallonie.

A Bruxelles, ce sont les appartements 2 chambres qui ont vu la plus forte augmentation de leur prix moyen, +7%. Celui-ci s’élève désormais à 252.683 euros. Pour un appartement 3 chambres, la capitale est la région où le surcoût est le plus élevé, puisqu’il y est 37 % plus cher qu’un appartement 2 chambres (à 346.227 euros).

En Wallonie, le prix moyen des appartements 3 chambres diminue de -3,1% par rapport à 2018. Cette baisse se constate dans toutes les provinces wallonnes, sauf dans le Luxembourg où les prix sont stables. A l’inverse, les appartements 2 chambres connaissent une hausse du prix moyen dans toutes les provinces.

A noter que c’est en Flandre occidentale, côte belge oblige, que le prix moyen des appartements est le plus élevé, à 260.922 euros en 2019. Plus élevé même qu’à Bruxelles.