Wissem El Hamzaoui, quels sont les moments les plus sensibles de l’année pour les cambriolages ?

C’est en général à l’approche de l’hiver, lorsque la nuit tombe plus vite, que davantage de vols avec effraction sont commis. Il peuvent également se produire en matinée, lorsque les habitants sont partis au travail. L’approche des fêtes et les départs en vacances constituent d’autres périodes à risques. Les cambrioleurs pénètrent par les portes, les fenêtres, les châssis forés à l’arrière... Il n’y a pas de règles.

Certains biens sont-ils davantage visés que d’autres ?

Oui, les maisons sans vis-à-vis sont bien-sûr plus confortables pour les malfrats. La présence de clôtures ou de haies, qui masquent la propriété, constituent également un avantage pour les cambrioleurs. En ce qui concerne les appartements, les immeubles dont les portes d’entrée sont peu sécurisées et les derniers étages sont les plus touchés. En général, les particuliers font appel à nous un peu tard : juste après s’être faits cambrioler... C’est dommage car ils auraient pu éviter des dommages matériels et émotionnels s’ils avaient agi plus tôt.

Quels sont les systèmes d’alarme actuels ?

D’une part, nous travaillons avec des systèmes câblés, qui sont surtout installés dans les nouvelles constructions, car il faut les prévoir en amont. D’autre part, nous proposons des systèmes sans fil, qui s’adaptent à tous les biens. La connexion des systèmes via une application sur Smartphone constitue la grande évolution de ces dernières années. Il est désormais possible d’armer et de désarmer son alarme via son portable en quelques gestes. En option, on peut aussi adjoindre une caméra au dispositif, que l’on appelle « levée de doute ». Lorsqu’une alarme s’enclenche, on n’est jamais sûr qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte. Grâce à la caméra, on sait immédiatement ce qu’il en est. A noter que la caméra ne s’actionne qu’en cas d’alarme. Nulle crainte à avoir, donc, pour le respect de la vie privée. On peut, par ailleurs, faire le choix d’une caméra intérieure et/ou extérieure. Si l’alerte se justifie par la présence de malfrats, nous contactons alors immédiatement les force de l’ordre. La caméra peut également relever certains indices, comme par exemple une plaque d’immatriculation, un visage...

Dans quelles mesures une alarme dissuade-t-elle un cambrioleur ?

Il est impossible de donner une mesure exacte car l’effet dissuasif ne peut être chiffré. En effet, la présence de l’autocollant sur les vitres et portes et de la sirène sur la façade permettent de désamorcer de nombreux vols. Les voleurs qui s’aventurent dans un bien abandonnent en général leur projet une fois que les sirènes s’enclenchent. S’il s’agit d’un vol prémédité, par exemple dans le cas d’œuvres d’art, on peut aussi augmenter le niveau de la sécurité.

Quelles sont les tendances actuelles ?

Les systèmes sans fil car ils sont de plus en plus fiables, et parce que leur coût a diminué. De plus, ils sont rapidement installés. Pour le filaire, il faut ajouter le prix du câblage. Ces systèmes fonctionnent sur batteries, et n’émettent que très peu d’ondes, d’autant plus qu’ils ne sont pas tout le temps enclenchés.

Comment choisir un installateur de qualité ? Existe-t-il des garanties ?

Oui, tout à fait ! Il est capital de vérifier l’agrément de l’installateur. Pour être pris en compte par les assureurs, l’installateur doit être certifié INCERT. On voit actuellement de grands groupes avec pignon sur rue faire de la pub pour des systèmes non-agrées. C’est quasiment mensonger. Il faut se montrer très prudents, d’autant plus qu’ils sont beaucoup plus chers. En effet, ils proposent des contrats par mensualités, avec un principe de location du matériel qui n’appartient donc pas au particulier. Le jour où il décide de stopper son contrat, le client peut tout jeter à la poubelle. En ce qui nous concerne, nous vendons directement le système à nos clients, qui en deviennent donc propriétaires. C’est un peu plus cher au départ, mais les mensualités sont moins élevées. Après quelques années, la différence de prix est complètement amortie, et le client est gagnant sur tous les plans : le prix, les assurances et la propriété du matériel.

Le domaine des alarmes est-il en mouvement ? Que nous réserve le futur ?

Dans le secteur des alarmes, nous ne sommes pas à la recherche du dernier cri, mais d’un système fiable et stable. Ce dernier doit être éprouvé dans le temps. Nous effectuons de nombreux tests et des adaptations avant de déployer une nouvelle solution, sinon, nous savons que nous allons au-devant de problèmes. La qualité et la fiabilité demeurent nos maîtres-mots, plutôt que le dernier gadget à la mode.

EWE. Rue de Stalle, 97 1180 Uccle. 02 384 18 66 – www.ewe.be