Immobilier Les baby boomers sont aussi très préoccupés par les économies d’énergie.

Si les préseniors voient dans la brique une excellente opportunité d’investissement, ils n’en oublient pas de rénover leur habitation propre, surtout dans l’optique d’en améliorer les performances énergétiques, comme le confirme Belfius.

"L’amélioration de l’efficacité énergétique du parc immobilier dans notre pays est un levier majeur pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et ainsi lutter contre le changement climatique. C’est pourquoi Belfius encourage de tels investissements visant à rendre nos habitations moins énergivores et propose ainsi à ses clients, à cet effet, deux types de prêts à des taux particulièrement avantageux. Le prêt rénovation vert, un prêt à tempérament ‘rénovation’ à un taux particulièrement bas pour aider celles et ceux qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Parmi les motifs les plus courants, on peut noter le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière à haut rendement, l’isolation du toit, des murs et des sols, l’installation d’une pompe à chaleur, de panneaux photovoltaïques ou d’un système de chauffage de l’eau par l’énergie solaire ou encore l’aménagement de toitures végétales, des investissements dans des ‘powerwalls’ ou de la domotique, par exemple, pour gérer cette consommation d’énergie."

Outre la rénovation , la construction neuve est aussi envisagée par les plus de 55 ans. "Nous leur proposons alors un ‘crédit-logement pour construction économe en énergie’. Ce crédit hypothécaire est destiné aux projets de construction (ou achats sous le régime des ventes TVA), partout en Belgique et qui présentent un niveau de performances énergétiques inférieur ou égal à 30)."