Derrière le comité Move On, un groupe de déménageurs professionnels s’est réuni afin de mettre fin à une réelle hypocrisie qui, si elle ne fait pas rire, met aussi la santé de nombreux travailleurs en jeu.

"Les mesures gouvernementales précisent que seuls les déménagements urgents sont autorisés. Et, bizarrement, certains déménageurs considèrent que tous les déménagements sont urgents. Nous ne sommes pas encore repris dans la liste des métiers ayant droit à une aide financière, mais je vous garantis que dès que ce sera le cas, ceux qui travaillent encore aujourd’hui la réclameront. Ils toucheront sur tous les tableaux. Et, en attendant, ces patrons qui continuent mettent la santé de nombreuses personnes en péril, à commencer par celle des déménageurs. Comment voulez-vous transporter une machine à laver en respectant les règles de distanciation ? C’est un non-sens", fulmine David Sholts, porte-parole de Move On, dont l’objectif est d’établir un dialogue soutenu avec les autorités, "et ce, afin de légiférer et permettre ainsi à notre noble profession de s’inscrire dans une politique responsable et respectueuse de tous."