La hausse a été de 9,2% en Flandre et de 2% en Wallonie. Le nombre de permis de bâtir octroyés pour la construction de bâtiments résidentiels a par contre baissé de 22,5% dans la Région de Bruxelles-Capitale.

"En raison de la pandémie, les autorités régionales de toutes les régions ont décidé de prolonger les délais applicables aux enquêtes publiques pour les demande de permis de bâtir en cours, ce qui a un impact sur le nombre de nouveaux bâtiments résidentiels autorisés au cours du deuxième trimestre", souligne Statbel.

La Région flamande a enregistré un net recul au cours des quatrième et cinquième mois. Le niveau semble s'être rétabli en juin. En Wallonie, le nombre de permis de bâtir octroyés pour la construction de bâtiments résidentiels a considérablement diminué à partir du cinquième mois.