"En ce qui concerne l’installation de nouvelles piscines, les piscines à coque plaisent toujours autant aux nouveaux acquéreurs (58 % des ventes), suivies par les piscines en béton (28 % des ventes). Les piscines en inox, en bois et en PPC clôturent le classement (14 %)", détaille Patrice Dresse grâce aux derniers chiffres récoltés par le secteur des piscinistes.

Et un autre genre de piscines rencontre le succès depuis quelques années: les piscines construites dans d’anciens containers maritimes. Cette méthode a l’avantage du prix puisque les plus petits bassins coûtent entre 10 et 15 000 euros. D’autre part, l’installation est très pratique. Il faut en effet compter une journée pour creuser le trou et venir y déposer le container transformé. Et comme tous les appareils de pompage et de filtrage sont intégrés dans le container, il n’y a plus qu’à raccorder à l’arrivée d’eau.

Enfin, comme pour toutes les piscines enterrées, il n’est pas obligatoire d’obtenir un permis de bâtir. En Wallonie, ce n’est pas nécessaire du moment que la piscine est cachée de la voie publique, qu’elle ne dépasse pas 75 m², que c’est la seule de la propriété, qu’elle a uniquement un usage privé ou encore qu’elle se situe à plus de trois mètres de la limite du terrain.

À Bruxelles, la piscine ne doit pas dépasser 20 m². Elle doit être non couverte et être à maximum deux mètres des propriétés adjacentes.