Immobilier Les demandes de crédits sont en forte hausse. La brique est une valeur refuge.

Si les jeunes rêvent de devenir propriétaires, ils n’en ont pas toujours les moyens. Les banques demandent en effet de plus en plus d’apport personnel (au minimum le montant des droits d’enregistrement), ce qui rend l’accès à la propriété plus compliqué pour ceux qui se lancent dans la vie active. L’achat d’un premier bien immobilier se fait donc de plus en plus tard.

Bien ancrés dans la vie active et même s’ils aspirent à une retraite bien méritée, les plus de 55 ans disposent de davantage de moyens et, même s’ils sont déjà propriétaires, voient en l’immobilier une source de revenus bien plus rentable que l’épargne qui ne rapporte plus rien. Du côté des banques, on assiste ainsi à une explosion de la demande de crédits de cette tranche de la population.

(...)