Les secteurs de l'immobilier, de la construction et des architectes, soutenus par l'Union wallonne des Entreprises, demandent aux communes wallonnes de "continuer à fluidifier (voire accélérer) la gestion des demandes de permis d'urbanisme". 

Les fédérations (Confédération construction wallonne, Union professionnelle du secteur immobilier et Union wallonne des architectes) estiment qu'une telle mesure engendrerait très peu de surcoûts publics tout en ayant un impact significatif sur l'emploi (relance des projets de construction), sur les recettes fiscales locales, sur la production de logements et sur l'ensemble des fournisseurs de produits et de services en amont et en aval de la construction.

Plusieurs actions concrètes peuvent être mises en œuvre localement, tout en respectant le processus démocratique inhérent à la gestion des permis d'urbanisme: l'organisation facilitée de réunions de projets, la gestion fluide des accusés de réception, l'organisation optimalisée des enquêtes publiques, la remise accélérée des avis par les instances d'avis, la remise accélérée des avis/décisions par les instances de recours... 

"Les autorités publiques locales ne doivent pas sous-estimer leur importance dans la reprise économique. Elles ont un rôle clé à jouer par l'accélération de la délivrance des permis d'urbanisme qui constitue un signe de solidarité visible et significatif en soutien de tous les habitants et les travailleurs wallons", commente Pierre-Alain Franck, administrateur de l'Union Professionnelle du Secteur Immobilier.