Besoin d'évasion ? Les Belges semblent de plus en plus nombreux à rechercher le dépaysement en devenant propriétaires à l'étranger. Si on en croit les récentes données fournies par Provia, l'association réunissant tous les experts immobiliers à la Costa Blanca, les Belges représentent 14 % des ventes immobilières à des étrangers en 2020. Seuls les Britanniques sont plus nombreux à avoir fait l'acquisition d'un bien immobilier, même si on constate une chute de plus de 30 % en raison du Brexit.

La pandémie ne semble pas avoir réfréné les envies des Belges puisque le nombre de ventes n’a diminué que de 13 % durant cette période, soit la baisse la plus faible dans les ventes réalisées par des étrangers. Au total, ce sont pas moins de 2.105 compatriotes qui ont fait l'acquisition d'un bien dans la province d’Alicante, alors qu'ils n'étaient encore que 495 il y a dix ans.

Une augmentation qui peut sembler surprenante puisque les prix de l'immobilier dans la région ont eux aussi considérablement grimpé. Le prix d'achat moyen a augmenté de 12 %, pour atteindre 220.163 € en 2020. Après les Belges, ce sont les Néerlandais qui ont acheté les logements les plus chers. Ils ont dépensé en moyenne 273 336 euros.