Le fournisseur d'énergie Aeco cesse lui aussi ses activités en Belgique : Test Achats demande une table ronde avec les ministres

L'organisation de consommateurs souhaite réunir fournisseurs, régulateurs fédéral et régionaux, gestionnaires de réseau et de distribution, et représentants des consommateurs.

Belga
Le fournisseur d'énergie Aeco cesse lui aussi ses activités en Belgique : Test Achats demande une table ronde avec les ministres
©Shutterstock

Test achat demande l'organisation urgente d'une table ronde par les ministres du fédéral et régionaux de l'énergie avec les différents acteurs du secteur de l'énergie, indique vendredi Test Achats. Cette demande fait suite à l'annonce de la cessation d'activité du fournisseur d'énergie Aeco sur l'ensemble du territoire belge. L'organisation de consommateurs souhaite réunir fournisseurs, régulateurs fédéral et régionaux, gestionnaires de réseau et de distribution, et représentants des consommateurs pour discuter de solutions structurelles permettant de faire face à cette crise énergétique, mais également aux prochaines crises auxquelles notre pays ne manquera pas d'être confronté, selon elle.

La situation en Ukraine n'augure pas de bonnes perspectives par rapport à l'évolution des prix, souligne Test Achats, pour qui les prix élevés ne diminueront pas de sitôt. Il faut donc discuter d'aspects fondamentaux tels que la protection des consommateurs en cas de faillite d'un fournisseur, de la situation du marché bruxellois, de l'accord consommateur, du nettoyage de la facture d'électricité, etc.

Actif sur le marché depuis 2007 pour la fourniture d'électricité et depuis 2018 pour le gaz, AECO fournissait environ 10.000 clients et fut mieux connu jusque début décembre 2021 sous le nom de Energie2030. L'explosion des prix de l'énergie a donné un dernier coup d'arrêt à leur activité, selon Test Achats. C'est le troisième fournisseur d'énergie à être victime de défaillances après la faillite de Vlaams Energie Leverancier, la demande de protection contre ses créanciers de Watze et la cessation définitive d'activité d'Octa + à Bruxelles. De nombreux fournisseurs se sont également retirés du marché bruxellois.

Fournisseur de substitution

Les clients concernés à Bruxelles passeront auprès du fournisseur de substitution, Engie après un délai de transition de 25 jours. Ceux-ci demeurent libres de comparer les offres et d'opter pour un autre fournisseur, bien que le choix soit extrêmement réduit. Le choc tarifaire pour ces ménages sera inévitable, les tarifs du mois de février étant extrêmement élevés.

Pour Test Achats, une partie du problème réside dans le manque de concurrence sur le marché de l'énergie "moins de concurrence est synonyme de mauvaise nouvelle pour tous les consommateurs : cela entraîne non seulement une réduction de l'offre, mais également une hausse potentielle des prix ainsi qu'un risque pour les familles vulnérables de se retrouver sans énergie par défaut d'approvisionnement", explique Test Achats. "Des mesures urgentes et drastiques doivent être prises pour remédier à cette situation que Test Achats dénonce depuis 2018 déjà sans réaction du monde politique à la hauteur de l'enjeu."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be