Les petits producteurs et boulangers s'inquiètent: "Plus que le prix du blé, c’est celui de l’énergie qui est intenable"

Les coûts de l’énergie inquiètent davantage que la hausse des matières premières.

Les petits producteurs et boulangers s'inquiètent: "Plus que le prix du blé, c’est celui de l’énergie qui est intenable"
©Shutterstock
Du côté des boulangers, éleveurs et autres petits producteurs, on observe le conflit avec la plus grande inquiétude. "C'est clair que si l'on voit le prix du blé flamber, cela va impacter le prix du pain", indique Albert Denoncin, président de la fédération des boulangers francophones. "Mais ce n'est pas tellement le prix du blé qui nous préoccupe. Il ne représente que 18 % du prix d'un pain. Mais le plus gros problème n'est pas là. Ce sont les coûts de l'énergie (30 à 35 % du prix du pain) qui menacent notre profession. J'ai des factures qui sont passées de 2 000 à 8 000 € par mois. C'est intenable. Nous avons interpellé le politique pour leur faire part de notre détresse,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité