Il ne reste plus que deux fournisseurs d'énergie à choisir à Bruxelles

Les autres ont quitté Bruxelles, en raison d'un marché trop difficile.

La rédaction avec Belga
Il ne reste plus que deux fournisseurs d'énergie à choisir à Bruxelles
©Shutterstock

Les Bruxellois qui souhaitent conclure un nouveau contrat de fourniture d'électricité ou de gaz naturel ne peuvent désormais s'adresser qu'à deux fournisseurs. Les autres ont quitté Bruxelles, en raison d'un marché trop difficile. Mercredi, Bolt a annoncé qu'il ne prenait plus - temporairement - de nouveaux clients à Bruxelles. Le gel des clients s'applique également à la Wallonie. Les clients existants seront toutefois toujours approvisionnés.

La liste des fournisseurs de Bruxelles est donc plus mince. Selon le site web du régulateur Brugel, il ne reste plus qu'Engie Electrabel, TotalEnergies et Luminus. Ce dernier opérait à Bruxelles par le biais de MediaMarkt. Mais chez Luminus, il semble que ce ne soit plus le cas, et qu'aucun nouveau client ne soit accepté.

Résultat : les Bruxellois à la recherche d'un nouveau fournisseur ne peuvent s'adresser qu'à Engie Electrabel et TotalEnergies. Il existe également la Brusol EnergyVision, mais elle ne fournit de l'électricité qu'à ceux qui disposent de panneaux solaires. D'autres fournisseurs - par exemple Eneco - fournissent encore de l'électricité et du gaz à Bruxelles, mais uniquement pour les contrats existants.

Moins de concurrence

Brugel, le régulateur du marché de l'énergie à Bruxelles, parle d'une situation "problématique". "Moins de fournisseurs signifie moins de concurrence à Bruxelles", a déclaré la porte-parole Adeline Moerenhout. "Nous avons déjà conseillé de rendre le marché plus attractif".

Selon la Febeg, la fédération des entreprises belges d'électricité et de gaz, Bruxelles est un marché difficile pour les fournisseurs d'énergie. Par exemple, les entreprises doivent y proposer des contrats de trois ans. Les fournisseurs paient également pour ceux qui ne paient pas leurs factures. Toute personne qui veut arrêter le contrat d'un mauvais payeur doit s'adresser au juge de paix. ''Cela prend facilement un an et demi'', a déclaré le directeur général Marc Van den Bosch.

Le fournisseur d'énergie Engie prévoit déjà de rester actif à Bruxelles. "Engie veut rester actif dans les trois régions", a déclaré la porte-parole Hellen Smeets. "Mais Bruxelles est effectivement un marché difficile".

En termes de prix, toutefois, Bruxelles ne fait pas pire que la Flandre ou la Wallonie. Les chiffres du régulateur fédéral Creg montrent que le prix moyen de l'électricité commerciale à Bruxelles en septembre était de 2 041 euros sur une base annuelle pour une famille moyenne. C'est encore moins cher que la Flandre (2 072 euros) et la Wallonie (2 245 euros). La facture bruxelloise comporte moins de frais de distribution et d'obligations grâce aux certificats verts. Pour le gaz naturel, la facture annuelle d'une famille moyenne à Bruxelles (2.970 euros) est plus chère qu'en Flandre (2.889 euros), mais moins chère qu'en Wallonie (3.093 euros).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be