Gaz, électricité, pellets,... : les aides au paiement de votre facture d'énergie tardent à arriver, voici quand vous les recevrez en 2023

Prime pellets de 250 €, prime chauffage de 100 €, paquet énergie de 135 € sur le gaz et 61 € sur l’électricité : on fait le point sur toutes les aides à la facture d’énergie, et sur le moment de leur versement en 2023

OHAIN, BELGIUM - NOVEMBER 25 : illustration picture Price of energy goes up on November 25.11. 2022 in OHAIN, Belgium, 25/11/2022  Photo by CHARVAMALOU
Les Belges n'ont pas encore reçu de primes sur leur facture d'énergie, en 2023. Pas d'inquiétude : c'est normal, elles arrivent. ©CHARVAMALOU - PHOTO NEWS

C’était l’annonce phare de la Vivaldi en septembre dernier. Son bouclier face à l’envolée de la facture. Pour faire face aux coûts canons du prix de l’énergie, le gouvernement fédéral, plutôt que d’opter pour un plafonnement des prix, décidait la mise en place d’un “paquet de base” pour aider les ménages belges à payer leurs factures d’énergie.

Initialement prévue pour les mois de novembre et décembre uniquement, cette prime mensuelle de 135 euros pour le gaz et 61 euros pour l’électricité a finalement été prolongée jusqu’en mars. Il s’agit donc au total d’une aide, substantielle, de 980 € (675 € de ristourne sur le gaz et 305 € sur l’électricité). Si pour ce qui concerne 2022, les Belges éligibles (il faut disposer d’un contrat variable ou fixe mais signé après le 30 septembre 2021 ; ne pas disposer du tarif social ; etc.) ont pratiquement tous bien reçu la déduction (probablement en décembre, en incluant la prime de novembre), pour 2023, rien n’est encore arrivé sur les comptes. Pour tout le monde, la facture d’acompte pour le mois de janvier a été payée plein pot.

Pourquoi vous n’avez pas encore reçu la prime énergie sur votre facture de janvier

Pas d’inquiétude, votre fournisseur ne vous a pas oublié. Et tous les Belges sont logés à la même enseigne. L’explication : les fournisseurs n’ont pas encore reçu toutes les données nécessaires à la déduction de ces aides sur les factures de leurs clients. “Nous avons d’abord besoin d’échanger ces données avec le SPF Économie, ce qui est prévu pour la mi-février”, explique la porte-parole d’Engie au micro de RTL Info.

“Nous allons transmettre les fichiers des ayants droit à la prime aux fournisseurs le 10 février”, confirme côté Etienne Mignolet, le porte-parole du SPF Économie, à la RTBF. “Les fournisseurs nous envoient leurs listings clients desquels on extrait tous ceux qui n’ont pas droit au forfait.” Le SPF doit en effet régulièrement actualiser ces informations, parce que certaines personnes déménagent, changent de contrat, basculent dans le tarif social, etc.

-588 € de déduction sur la facture de mars : c’est fort probable

Ce n’est donc qu’à partir du 10 février prochain (au plus tôt) que les fournisseurs disposeront des datas qui leur permettront de savoir qui, parmi leur portefeuille de clients, a droit à la prime. Traduction : en fonction du moment où votre facture est établie par votre fournisseur, vous pourriez ne pas voir votre paquet énergie alléger vos factures avant… mars (ce sera, alors, un total de 405 € pour le gaz qui vous sera ristourné, et 183 € pour l’électricité). Bref : à moins d’avoir un acompte supérieur à 588 € par mois pour les deux énergies (ce qui est malheureusement probable, vu l’envolée des prix courant 2022), vous ne payerez rien (et vous retoucherez, même de l’argent) en mars 2023.

Ce qui est certain : les fournisseurs devront avoir déduit l’entièreté des primes des factures de leurs clients pour le 1er avril au plus tard.

Que faire si vous n’avez pas encore reçu les primes de novembre et décembre ?

La situation est plus rare, mais pas impossible. Dès le 23 janvier prochain, si vous êtes certain d’être éligible à l’aide mais que vous n’avez rien reçu, vous pourrez introduire une demande via un formulaire disponible sur le site du SPF Économie afin de réclamer ce forfait non reçu. Les Belges vivant dans une copropriété, avec des contrats d’énergie collectifs, sont par exemple concernés, La DH en parlait il y a peu.

Bonne nouvelle : les habitants de copropriété auront droit à une prime énergie pouvant aller jusqu’à 675 €

Fumée blanche pour les propriétaires de poêle à pellets : la prime de 250 € arrive le 1er février

Cela vient d’être statué : dès le 1er février 2023, les Belges qui se chauffent aux pellets pourront faire leur demande de prime sur le site du SPF Economie (une version papier sera disponible pour ceux qui ne veulent pas passer par la voie numérique). Il n’y a donc pas d’automaticité de versement de cette prime, nos Autorités n’ayant évidemment pas connaissance de qui se chauffe ou non aux granulés de bois.

Les achats en petite quantité, malheureusement, ne sont pas éligibles. L’aide concerne les achats de granulés de bois de minimum 500 kilos. Pas d’aide, donc, pour les consommateurs de ce moyen de chauffage qui n’ont pas la place chez eux pour entreposer la matière combustible en grande quantité, et se fournissent par sacs… Il faudra évidemment fournir une preuve de paiement et de commande, qui devra avoir été passée entre le 1er juin 2022 et le 31 mars 2023.

Pour pouvoir bénéficier de cette prime, le pellet doit être votre source de chauffage principale. Si vous utilisez le poêle à pellet comme un chauffage d’appoint, vous n’avez donc pas droit à ladite prime. En Belgique, “1 % des ménages se chaufferaient principalement aux pellets”, indique le cabinet du ministre fédéral de l’Économie à nos confrères de L’Avenir.

Et quid la “vieille” prime chauffage de 100 € ?

C’est la plus “ancienne” des primes de cette crise énergétique : une prime chauffage fédérale de 100 €, qui a normalement été octroyée automatiquement via le fournisseur au moment de l’envoi d’une facture d’acompte établie durant le printemps ou l’été 2022. Celui qui n’avait pas reçu sa prime chauffage au 31 juillet 2022 pouvait introduire une demande auprès du SPF Économie entre le 1er août 2022 et le 17 novembre 2022.

Le SPF Économie a ainsi reçu 264.500 demandes, dont 20.493 (ou 8 %) doivent encore être finalisées. Celles-ci ne seront pas toutes octroyées. Sur les demandes déjà traitées, il est ainsi apparu que 57 % n’étaient pas justifiées. “De nombreux citoyens ont introduit une demande alors qu’il y avait déjà eu un octroi automatique. Soit ils n’ont pas bien fait attention, soit une autre personne du ménage avait reçu la prime. À côté de cela, il y a eu également pas mal de demandes pour des contrats professionnels ou des secondes résidences”, explique-t-on au SPF.

Sur ces 20.000 clients en attente d’une décision, l’administration attend éclairage de la part du fournisseur avant de statuer.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be