Comment ? En jouant sur la température, plutôt que la lumière...

Les panneaux photovoltaïques actuels produisent de l'électricité lorsqu'ils reçoivent la lumière, et donc l'énergie, du Soleil. Le problème, c'est que lorsque le ciel est trop couvert, ils peuvent perdre jusqu'à 90% de leur efficacité et la nuit, ils sont inutilisables.

Pour pallier ce problème, des chercheurs américains ont décidé de se pencher sur l'élaboration de panneaux qui pourraient produire de l'électricité de nuit, apprend-on sur le site web de l'Université de Californie.

Le principe de ces panneaux se base sur la thermodynamique classique: c'est-à-dire tirer un profit énergétique en passant d'une température à une autre.

Alors, au lieu de réceptionner l'énergie solaire, les panneaux produiraient un rayonnement vers l'espace, plus froid qu'eux-mêmes. "L'espace est vraiment, vraiment froid, donc si vous avez un objet chaud et que vous le pointez vers le ciel, il rayonnera de la chaleur vers lui. Les gens utilisent ce phénomène pour le refroidissement nocturne depuis des centaines d'années. Au cours des cinq dernières années, on s'est beaucoup intéressé aux appareils qui peuvent le faire pendant la journée", a déclaré Jeremy Murray, professeur à l'Université de Californie.

Selon le site de l'Université, on pourrait espérer une production électrique de 50 watts/m²  dans les meilleures conditions (contre environ 200 watts/m² pour des panneaux classiques). 

Ce types de panneaux permettraient donc de régler en partie le problème de l'intermittence du rendement des panneaux photovoltaïques. Reste à voir si, en pratique, ces prototypes de panneaux vont se développer et se généraliser.