Les intercommunales pures de financement et Electrabel ont signé vendredi la convention finalisant le dénouement définitif de leurs liens historiques. 

La sortie du capital d'Electrabel Customer Solutions - la filiale d'Electrabel active dans la fourniture de gaz et d'électricité aux particulier et aux PME- , effective depuis le 1er janvier dernier, a rapporté 20 millions d'euros aux communes. La sortie d'Electrabel du capital d'Ores, l'intercommunale qui dessert quelque 75% des ménages wallons en électricité et en gaz, pourra quant à elle être anticipée au 31 décembre 2016, alors qu'elle était initialement prévue pour fin 2019. Elle devrait rapporter environ 400 millions d'euros à Electrabel.

Pour rappel, fin 2013, les huit gestionnaires de réseaux de distribution mixtes, actifs dans les réseaux de gaz naturel et/ou d'électricité de 197 des 262 villes et communes wallonnes, ont fusionné pour former un seul gestionnaire, Ores Assets. Electrabel y détient une participation financière à hauteur de 25%, à côté des actionnaires majoritaires à 75% que sont les intercommunales pures de financement (IPF) et les villes et communes.

"Le retrait du secteur public d'Electrabel Customer Solutions et la possibilité d'un départ anticipé d'Electrabel d'Ores Assets, s'inscrivent dans l'évolution naturelle du marché consécutive à la libéralisation des marchés de l'énergie en Wallonie au 1er janvier 2007. Elles vont en simplifier le fonctionnement et le rendre plus transparent, avec des rôles et des responsabilités clarifiés pour chaque acteur.", soutient Electrabel.