Tous les bons conseils pour économiser votre énergie.

15°, c’est assez

Pendant la nuit ou quand vous êtes absent, mettez le chauffage sur 15°. Votre chaudière tournera moins et la maison retrouvera rapidement une température confortable.


A moitié vide ou à moitié pleine ?

Attendez d'avoir assez de linge pour effectuer un lavage. Une cuve à moitié vide consomme deux fois plus qu'une cuve pleine.


Ambiance

Installez le thermostat d’ambiance à l’endroit où la température est la plus représentative de la pièce. En effet, si vous le placez en plein courant d’air ou face à une fenêtre, le thermostat risque de s’emballer pour rien.


Baisser la température

La température conseillée pour un intérieur est de 19°. Le Belge, en moyenne, a tendance à pousser le chauffage jusqu'à 20 ou 21°. Un petit degré, ce n'est pas bien important... mais ça représente 7% de plus sur votre facture. Soit 210€, sur une facture annuelle de 3.000€.


Débrancher

De plus en plus d’appareils électroménagers peuplent nos maisons. Laisser brancher les chargeurs représente une vraie débauche d’énergie qui peut atteindre 100 € par an par ménage si on additionne les chargeurs de GSM, PC, tablettes, les lecteurs DVD, imprimantes… Quand on voit le prix d’une multiprise avec interrupteur, l’investissement mérite d’être réalisé.


Dégivrez

On le répète sans cesse, dégivrez votre surgélateur, si la fonction n’est pas prévue automatiquement. Dès que le givre atteint 3 mm d’épaisseur, il est essentiel d’entretenir votre appareil, sous peine de voir sa consommation augmenter de 30 %. Un réflexe qui permet d’économiser jusqu’à 30 €.


De l’air 

Il est utile d’aérer sa maison. Sauf pour les constructions neuves (depuis 1998) qui disposent d’un système de ventilation. Aérer permet de renouveler l’air, évidemment, mais aussi de lutter contre l’humidité. Optez pour la large ouverture des fenêtres pendant 15 minutes plutôt que de laisser les vitres entrebâillées pendant des heures. Quinze minutes au grand air suffisent pour aérer sans que les murs aient le temps de refroidir. N’oubliez pas qu’une maison humide consomme plus d’énergie pour être chauffée.


Économiser

La hausse de la facture énergétique n’est pas qu’une fatalité. Les gestes présents dans ces pages sont parfois répétés à l’envi depuis des années par les spécialistes. L’addition, ci-contre, doit vous motiver à les adopter enfin.


Ferme ton clapet

Vous disposez d’une cheminée mais ne faites pas de feu ? Fermez le clapet du conduit afin que la chaleur ne soit pas aspirée par ce canal.


Isoler portes et fenêtres

Portes et fenêtres mal calfeutrées sont responsables de 15 % de déperditions de chaleur. À ce tarif-là, autant essayer de calfeutrer du mieux possible les bords de fenêtres – sans empêcher leur ouverture, évidemment. Au prix des adhésifs, l’économie peut rapidement atteindre 75 € par an.


Mieux que la douche, la douchette

En remplaçant vos bains par des douches, vous économiserez de 50 à 100 € par an. Un bain, c’est de 150 à 200 litres d’eau. Une douche d’environ 5 minutes équivaut à 100 litres. Et tant qu’à viser l’économie, optez pour des douchettes économiques. Prix de vente : entre 20 et 80 €. Consommation : 7 litres/minute contre 16 litres pour une douche normale. Retour sur investissement en 6 mois.


Ni trop chaud, ni trop froid

Côté chauffe-eau, bien régler la température du boiler. Trop froid, il permet aux bactéries de se développer. Trop chaud, il facilite le dépôt de calcaire. Température idéale : de 50 à 65°C.


Rideau !

De bons rideaux, ce n’est pas donné ! Mais faites l’effort et surtout pensez à les fermer dès que la soirée tombe. Le gain peut aller jusqu’à 75 € par an.


Un bon tuyau ?

Calfeutrer la tuyauterie de votre chaudière (chauffe-eau). Entre la chaudière et les radiateurs, les tuyauteries parcourent des dizaines de mètres en passant souvent par des endroits non isolés. Du coup, l’eau chaude qui quitte votre chaudière peut perdre quelques degrés avant d’arriver dans les radiateurs ou vos éviers. La pose de ces isolants est un jeu d’enfant et l’investissement (25 à 40 €) est largement récupéré en un an avec une économie moyenne estimée à 80 €.


L'addition = - 650 € 

baisser le chauffage de 1°C  - 210 € 

Isoler portes et fenêtres - 70 € 

Débrancher les appareils électriques - 100 € 

Fermer rideaux et volets - 75 € 

Isoler la tuyauterie de la chaudière - 80 € 

Dégivrer le surgélateur - 30 € 

Passer à la douchette économique  - 55 € 

Minimum pour l’ensemble des autres conseils  - 40 €