Le gouvernement fédéral a décidé d'interdire les nouvelles installations au mazout à partir de 2035. En Flandre, ce sera même effectif à partir de 2021 dans de nouvelles constructions et lors de grandes rénovations énergétiques. Le but ? Être, selon les recommandations européennes, complètement neutre en carbone d'ici 2050. Passer du mazout au gaz n’a donc jamais été un choix aussi judicieux ! Et la chaudière au gaz séduit déjà près de la moitié des Belges (47%) comme système de chauffage. Nous avons donc relevé les avantages qui prouvent que passer du mazout au gaz permet d’économiser sur votre facture d’énergie, tout en faisant un geste positif pour l’environnement. Le résultat ne fait aucun doute. Faites le bon choix dès maintenant !

1.- Une solution plus économique

Le gaz est et restera l’une des formes d’énergie les plus abordables. En l’espace d’une année, le gaz est même devenu jusqu’à 30 % moins cher à cause de la crise du coronavirus. Passer du mazout au gaz permet aussi de réduire sensiblement, jusqu'à 40 % en moyenne, votre consommation d'énergie. De plus, l'achat et l'installation d'une nouvelle chaudière à condensation au gaz (à partir de 3.600 euros) sont bien moins onéreux qu'une chaudière à condensation au mazout (qui revient en moyenne à 6.500 euros)

2.- Une solution plus écologique

Une nouvelle chaudière à condensation diminue non seulement votre consommation, mais aussi vos émissions de CO2. Une manière idéale, donc, de réduire votre empreinte écologique. Vous serez aussi ravi d’apprendre que les nouvelles chaudières à condensation au gaz se combinent parfaitement à des sources d’énergies renouvelables comme des panneaux solaires, un boiler solaire ou encore une pompe à chaleur. Et qu’ils peuvent ainsi vous offrir un rendement encore plus élevé. Le gaz est par ailleurs un combustible de plus en plus respectueux de l’environnement : nous passerons ainsi bientôt au biométhane, un gaz renouvelable qui possède les mêmes avantages que le gaz, mais qui est pratiquement neutre en CO2.

3.- Une solution bonne pour la qualité de l’air

L’Europe veut être totalement neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Passer au gaz pour votre chauffage, le plus gros poste de consommation d'énergie de la maison, est donc assurément un pas dans la bonne direction. Si une chaudière au gaz vous permet de réduire les émissions de CO2, elle dégage aussi beaucoup moins de particules fines et de particules NOX. Faire le choix du gaz est donc aussi bénéfique pour la qualité de l'air.


4.- Un contrôle légal tous les 2 ans

Selon la règlementation PEB, faire contrôler de façon périodique sa chaudière est une obligation légale en Belgique. Il doit être réalisé par un technicien agréé qui délivrera une attestation de contrôle qui attestera ou non de la conformité de la chaudière. Un document à conserver absolument ! Alors que la chaudière au mazout doit être légalement contrôlée tous les ans (c’est une obligation légale dans les trois Régions de notre pays), le contrôle périodique obligatoire n’a lieu que tous les 3 ans pour la chaudière au gaz en Wallonie, et tous les 2 ans à Bruxelles et en Flandre.

5.- Un raccordement facile

Une nouvelle chaudière à condensation au gaz, c'est la qualité et l'efficacité assurées. Elle se raccorde facilement à vos radiateurs ou à votre système de chauffage par le sol et l’installation est rapide, surtout lorsque vous faites appel aux services d’un professionnel agréé ou CERGA certifié. Il s'agit d'un professionnel qui dispose d'un label de qualité pour les installations au gaz naturel.

Vous cherchez d’autres avantages pour terminer de vous convaincre ? Surfez sur gas.be et découvrez toutes les possibilités et les solutions intelligentes offertes par le chauffage au gaz, que vous souhaitiez passer au gaz ou remplacer votre ancienne chaudière.