Prix energie

En cause, un bug informatique que personne ne semble en mesure de régler pour l'instant.

Britt (65 ans) et son mari Eric (72 ans), d’Overijse, vivent avec 10 ampères depuis dimanche dernier. "Ce n’est pas facile. Si je veux utiliser mon four, je dois éteindre mon chauffe-eau. Du coup, je n’ai pas d’eau chaude pour me laver", nous explique Britt. Cette situation peu commune, 10 % des Wallons et Flamands équipés d’un compteur à budget la vivent depuis le début de la semaine. "Au CPAS, on nous a expliqué qu’il y avait un bug informatique. On ne sait pas recharger notre compteur. Du coup, on attend que cela soit réparé car nous n'avons pas la possibilité de nous rendre dans une antenne de notre gestionnaire de réseau."

Du côté des gestionnaires de réseaux de distribution (GRD), c’est le branle-bas de combat. Chacun tente d’aider les clients en peine au cas par cas. Chez Fluvius, le principal GRD actif en Flandre, on ne sait pas d’où vient le problème. "Depuis ce dimanche, nous connaissons des problèmes de connexion entre notre logiciel pour les compteurs à budget et le système de paiement central du partenaire responsable de gérer tous les paiements en Belgique. Pour plus que 90 % de tous les paiements, il n’y a aucun problème et tout fonctionne comme il faut", confirme le porte-parole du GRD flamand. "Chez environ 10 % des recharges aux terminaux de paiement il y a des problèmes : le paiement n’est pas complètement accepté et le client ne peut pas recharger la carte pour son compteur à budget. Le problème se situe au niveau informatique. Des tests ont été et sont menés par les services de Fluvius, les autres gestionnaires de réseau (GRD) et du partenaire externe responsable pour ces paiements. Les tests chez les GRD n’ont pas montré d’anomalie et la compagnie prestataire poursuit ses propres tests."

Chez Ores et Fluvius, on envoie des dépanneurs chez le client quand c’est possible. "On leur octroie un crédit temporaire ou une carte prépayée le temps que sa carte fonctionne", explique-t-on au service presse du GRD wallon. "Il est extrêmement important de trouver une solution rapide et au cas par cas."

"Les clients qui ne savent pas recharger leur carte de compteur à budget à cause de ce problème et qui ne reçoivent que 10 ampères pour le moment, ont la possibilité de se rendre vers un de nos bureaux clients", embraye-t-on chez Fluvius. "Les clients à 10 ampères qui n’ont pas la possibilité de nous rejoindre physiquement dans un de nos bureaux peuvent nous contacter par téléphone. Dans ce cas, nous chercherons une solution spécifique pour eux, par exemple une visite d’un de nos techniciens chez eux pour mettre toute la puissance à disposition." Depuis lundi dernier, Ores a procédé à une trentaine de dépannages de ce type, sur 47.000 clients équipés pour l’électricité et un peu moins de 20.000 pour le gaz naturel.

Conscients de l’importance et de l’urgence du problème pour leurs clients, les GRD semblent néanmoins en peine d’en expliquer l’origine, donc de trouver la solution, si ce n'est qu'il est lié à un problème informatique. Visiblement, la société Atos Wordline qui s’occupe des bornes, aurait des soucis mais pas généralisés. Contacté, Worldline (qui n’a plus rien à voir avec Atos) reconnaît qu’il y a un problème mais assure que cela ne vient pas de chez eux. En clair, personne ne semble savoir ce qui se passe.