Une première vague de froid associée à une offre russe limitée a fait grimper les prix. Le prix du gaz avait déjà atteint un record historique début octobre avec plus de 160 euros/MWh. Ces dernières semaines, une tendance à la baisse avait été observée dans la foulée notamment des promesses de la Russie d'approvisionner un peu plus le Vieux Continent en gaz. Le prix était alors passé sous les 100 euros.

Mardi, ce cap a à nouveau été franchi avant que le prix ne redescende aux alentours des 97 euros. Les prévisions d'une première semaine de décembre assez froide contribueraient à cette nouvelle hausse.