Les consommateurs risquent d’être confrontés à un automne coûteux. Le prix de l’électricité à fournir pendant l’année - une référence sur le marché de gros - a atteint cette semaine un tarif de 72,63 euros par MWh. Cela faisait depuis 2008 qu’elle n’avait plus été aussi chère. Ces prix élevés sont dus, selon Matthias Detremmerie, négociant en énergie pour le fournisseur Elindus, à la forte augmentation des tarifs des matières premières (gaz naturel, charbon) et en particulier des prix particulièrement hauts du CO2.