L'éolien peut faire gagner un milliard d'euros à la Wallonie, a estimé le ministre de l'Energie Jean-Marc Nollet qui a accordé une interview à L'Echo. "La Région wallonne veut produire 3.800 GWh (gigawattheure) d'ici 2020 avec des éoliennes. Le coût cumulé en 2035 est de 3,165 milliards d'euros avec 0,9 certificat vert par MWh (mégawattheure) et de 3,4 milliards avec un certificat vert par MWh. Pour le gaz, si on part de l'hypothèse que son prix sera indexé de 2% par an, on arrive à un coût de 3,835 milliards d'euros", souligne le ministre wallon.

"Il faut par ailleurs rajouter le coût du CO2. A 4 euros la tonne de CO2, le coût du gaz progresse de 122 millions d'euros, à 3,950 milliards d'euros. C'est très clair, l'éolien permet de dégager un bénéfice entre 800 millions (avec 0,9 certificat vert par MWh) et 548 millions d'euros (avec un certificat vert par MWh). L'écart est encore plus important si on prend un coût du CO2 à 10 euros la tonne. Certaines projections vont même à dire que la tonne pourrait s'échanger à 50 euros en 2020. Cela dégage donc un bénéfice entre 1,9 milliard d'euros (avec 0,9 certificat vert par MWh) et 1,6 milliard (avec un certificat vert par MWh) pour l'éolien en 2035", précise encore Jean-Marc Nollet qui souligne qu'à long terme, l'éolien fait gagner 1 milliard (avec un coût de la tonne de CO2 entre 4 et 15 euros).

"Le dieu Eole gagne sur le dieu Hades", a-t-il conclu.