L’heure est à la préservation de l’environnement et aux économies d’énergie au sens large. Les fabricants de chaudières se sont adaptés à la demande et proposent aujourd’hui des ensembles comprenant la chaudière au gaz naturel à condensation, le boiler et les panneaux solaires. À la clé : une solution efficace, économique et verte.

En pratique, un capteur solaire est installé sur le toit. Il contient un liquide qui se réchauffe grâce aux rayons du soleil. Ce liquide s'écoule à travers de minces conduites jusqu'au réservoir de stockage du chauffe-eau. Ensuite, le liquide réchauffe l’eau contenue dans le boiler par le biais d’un échangeur de chaleur.

L’avantage ? En Belgique, malgré la grisaille, le soleil brille suffisamment pour chauffer gratuitement 60% de votre eau sanitaire. Lorsque le soleil ne brille pas suffisamment, la chaudière à condensation à gaz sert de source d'énergie supplémentaire.

Ce type d’installation est aussi envisageable sur une toiture plate. Enfin, il est à noter qu’il existe des subsides et primes pour ce type d’installation.

Thermostat connecté : quand et comme vous voulez

De nos jours, de plus en plus de thermostats sont connectés au réseau via Wifi. Cela signifie que vous pouvez contrôler votre chauffage à distance via votre smartphone, et ce, que vous vous trouviez dans votre salon, dans votre lit, au travail ou même en vacances.

Mieux, grâce au « geofencing », le thermostat connecté « sait » lorsque vous n’êtes pas à la maison. Dès que vous vous trouvez à une certaine distance (par exemple 500 mètres) de votre habitation, le chauffage s’arrête. De la même façon, dès que vous pénétrez à nouveau dans ce périmètre, il se remet en route. Vous ne consommez ainsi que le strict nécessaire.

Un thermostat connecté vous permettra, en outre, de suivre votre consommation heure par heure, jour par jour, mois par mois, etc. afin d’avoir une idée précise en temps réel. Ces appareils adaptent également la température en fonction de la situation rencontrée en suivant certains paramètres. Ainsi, sur base des données recueillies, ils optimisent le programme pour être encore plus performants.

Un achat indispensable ?

Les fabricants promettent, en utilisant un thermostat connecté, une consommation réduite d’énergie, et une facture allégée. Mais en réalité, c’est un peu au cas par cas. En effet, cela dépend surtout des habitudes et préférences de chacun. Ainsi, il vous sera utile si vous êtes souvent absent, si vos horaires sont irréguliers, si vous tenez à suivre votre consommation de près et si les nouvelles technologies vous passionnent. En revanche, inutile d’investir dans ce « gadget » si votre thermostat traditionnel vous satisfait, si vous n’avez pas de système de chauffage central et peu d’attrait pour la technologie. Côté prix, un thermostat connecté est plus cher qu’un modèle traditionnel. En effet, un thermostat standard coûte de 40 à 80 €, contre 125 à150 € pour un thermostat connecté d’entrée de gamme. Pour un modèle plus avancé, vous pouvez vite atteindre 300 à 500 €. Côté épargne, vous pouvez compter sur une diminution de 10% environ de votre facture avec une rentabilité atteinte au bout de 5 ans. Votre empreinte écologique sera également allégée, ce qui n’est pas négligeable.

Cuisiner au gaz naturel comme les pros

Se chauffer au gaz naturel est une chose, mais le gaz possède d’autres applications à la maison : notamment la cuisson ! Prisé par les plus grands cuisiniers, le gaz naturel possède de nombreux atouts. En effet, il permet une plus grande précision de la température, mais aussi des ajustements instantanés de cuisson là où la plaque électrique se montre beaucoup moins souple. Le contrôle visuel de la puissance du feu permet également d’adapter le gaz plus facilement à ses besoins. La gazinière offre donc une grande finesse dans la cuisson, d'autant plus que les plaques de cuisson chauffent et refroidissent extrêmement vite.

De plus, une gazinière est bon marché et sa consommation d’énergie reste plus faible que celle des plaques électriques. Seule l’induction peut rivaliser sur ce plan-là. D’un point de vue pratique, il est nécessaire de brancher la cuisinière sur une prise électrique pour qu’elle fonctionne.

Faut-il se chauffer au gaz naturel pour cuisiner au gaz ?

Si vous utilisez déjà le gaz naturel pour vous chauffer, il sera plus simple de passer par le gaz naturel pour alimenter votre gazinière. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez utiliser des bouteilles de gaz. Bien-sûr, cette solution est moins pratique, car elle exige une certaine logistique. Il faut, en effet, les remplacer une fois vides. Mais tous les grands cuisiniers vous le diront : cuisiner au gaz est incomparable !