En pénurie de main-d’oeuvre, l’Horeca cherche les talents de demain : "Un poste sur deux n’exige aucune expérience"

Le Forem et l’UCM organisent des journées flash pour trouver de nouveaux talents.

Van Hoof Thibaut
En pénurie de main-d’oeuvre, l’Horeca cherche les talents de demain : "Un poste sur deux n’exige aucune expérience"
©BELGAIMAGE
Depuis la reprise de l’Horeca le 8 mai dernier, les patrons de restaurants, cafés ou hôtels en ont vu de toutes les couleurs. Entre des règles sanitaires strictes, une météo exécrable lors de la réouverture des terrasses ou encore les inondations qui ont touché des centaines d’établissements, la charge de travail a été énorme. Le problème, c’est que les équipes ne sont plus ce qu’elles étaient en mars 2020. Les deux confinements ont poussé certains serveurs ou cuisiniers à changer d’horizon, et il est désormais difficile de compléter les équipes. Pour aider le secteur à trouver de nouveaux talents, le Forem et l’UCM organiseront dans les semaines à venir des JobShots. Les 27 et 29 juillet prochains, des journées seront organisées dans le Hainaut. "En province de Hainaut, 379 offres d’emploi sont actuellement diffusées par les employeurs de l’HoReCa sur le site du Forem. Une grande partie de ces opportunités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité