Plus d'investissements dans les soins pourrait créer 299 millions d'emplois d'ici 2035

Des lacunes persistantes et importantes dans les services et les politiques de santé laissent des centaines de millions de travailleurs ayant des responsabilités familiales insuffisamment protégés et soutenus, selon un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT) diffusé lundi.

Belga
Plus d'investissements dans les soins pourrait créer 299 millions d'emplois d'ici 2035
©Shutterstock

Des investissements dans l'égalité de congés pour les hommes et les femmes, les gardes d'enfants et les soins de longue durée pourraient ainsi créer 299 millions d'emplois d'ici 2035. Le rapport de l'OIT donne un aperçu global des lois, politiques et pratiques nationales en matière de soins de santé, y compris la maternité, la paternité, la parentalité, la garde d'enfants et les soins de longue durée.

Trois femmes sur 10 en âge de procréer, soit 649 millions de personnes, ne reçoivent pas suffisamment de protection lors de leur maternité, selon l'OIT. Le traité de l'OIT sur la protection de la maternité, établi en 2000, prévoit au minimum 14 semaines de congés de maternité avec le maintien d'au moins les deux tiers du salaire, financé par la sécurité sociale ou des fonds publics. 82 pays sur 185 étudiés par l'OIT ne répondent pas aux normes.

Par ailleurs, 1,2 milliard d'hommes en âge de procréer vivent dans un pays où ils n'ont pas de droit au congé de paternité. Là où le congé de paternité existe, il reste court - une moyenne de neuf jours dans le monde - créant une grande disparité entre les sexes.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be