Pourquoi tant de chercheurs d’emploi restent sur la touche

Une enquête de la KU Leuven et de Tempo-Team met en lumière les difficultés de "matching" entre l’offre et la demande.

salon formation
©JEAN LUC FLEMAL
La Belgique compte plus de 300 000 chômeurs et pourtant 170 000 emplois restent vacants d’après Statbel, l’office belge de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité