Brussels Airport, SNCB, Infrabel, armée: ces gros employeurs qui peinent à recruter

Des milliers de postes sont vacants, que cela soit dans le secteur des transports, chez Infrabel ou au sein de l'armée, mais ils ne trouvent pourtant pas preneurs.

Brussels Airport, SNCB, Infrabel, armée: ces gros employeurs qui peinent à recruter
©BELGA

Après une pause forcée infligée par la pandémie, l’été s’annonce chargé pour l’aéroport de Zaventem à Bruxelles. Et pour cause, les entreprises actives à l’aéroport de Brussels Airport éprouvent d’immenses difficultés à recruter le personnel qu’elles recherchent, le nombre d’emplois vacants dépassant les 1 000 postes. Aviato, le pôle emploi de Brussels Airport, a été très clair : si la grande campagne de recrutement lancée récemment ne rencontre pas suffisamment de succès (1 200 postes sont à pourvoir), les voyageurs devront s’armer de patience lors des vacances d’été.

Le CEO de Brussels Airport Company parle même d'une grave pénurie de travailleurs et travailleuses à l'aéroport, les chercheurs d'emploi, les étudiants, les nouveaux arrivants et tous ceux qui cherchent du travail sont donc les bienvenus. Concrètement, les emplois vacants concernent une grande variété de jobs, de serveur dans le secteur de l'HoReCa à bagagiste en passant par ingénieur et pilote. "Dans le pire des cas, cela pourrait avoir des conséquences sur les opérations durant cet été", a mis récemment en garde le patron de l'aéroport, Arnaud Feiste.

Les fonctions techniques recrutent massivement

Les métiers du rail sont également exposés à d’importantes pénuries. En 2022, Infrabel souhaite recruter le nombre record de 930 personnes, dont 150 à Bruxelles. Divers profils sont recherchés comme des techniciens de voies, électro-mécaniciens, conducteurs de trains de travaux, agents de la signalisation ou encore caténairistes, tout en sachant qu’Infrabel est l’un des plus grands employeurs de Belgique (9 955 collaborateurs).

De son côté, la SNCB cherche à recruter 1 300 personnes. La majorité des postes à pourvoir sont des fonctions opérationnelles : accompagnateurs de train, conducteurs, sous-chefs de gare, agents commerciaux dans les gares ou agents de sécurité chez Sécurail, annonce la société. Mais la campagne de recrutement concerne également des emplois moins visibles, comme techniciens ou conducteurs de manœuvres.

Les fonctions techniques sont aussi recherchées par la Défense. L’armée recrute en effet quelque 300 officiers, 950 sous-officiers ainsi que 1 250 soldats et marins. Des jobs qui sont disponibles pour plus de 100 profils différents, des postes opérationnels et techniques en passant par des fonctions de soutien dans la logistique et l’administration.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be