Comment la pandémie a transformé les attentes des employés vis-à-vis de leur employeur

Après la crise sanitaire, 60 % des employés attendraient plus de flexibilité de la part de leur employeur.

La Libre Eco avec Belga
"Les employés sont actuellement dans une position de pouvoir relatif".
"Les employés sont actuellement dans une position de pouvoir relatif". ©Shuttertock

Six employés sur dix s'attendent à ce que leur employeur soit plus flexible quant au lieu et au moment où ils travaillent qu'avant la pandémie, démontrent les recherches menées par l'Antwerp Management School. Pour de nombreux employeurs, le télétravail est devenu une chose normale, voire un droit acquis. Mais un employé sur deux s'attend désormais à plus de compréhension de la part de l'employeur lorsqu'il y a des problèmes dans la sphère privée ou lorsque l'employé lutte contre son bien-être mental, indiquent les chercheurs.

À l'inverse, seuls 13 % des employés déclarent que leur volonté d'être disponibles pour travailler en dehors des heures de travail a augmenté depuis la pandémie de Covid-19. Les trentenaires et les quadragénaires, en particulier, n'aimeraient plus être contactés après leurs heures de travail. Chez les personnes âgées de 20 ans et plus, la volonté est encore plus forte.

Selon le professeur Kathleen Vangronsvelt, les employés ont le sentiment que l'équilibre du pouvoir a changé. "Les gens prennent davantage les choses et leurs conditions de travail en main maintenant qu'ils voient que le cadre n'est pas figé. L'étroitesse du marché du travail aura certainement aussi un impact sur ce point. Les employés sont actuellement dans une position de pouvoir relatif", dit-elle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be