Le secteur de la construction entame 2023 avec inquiétude: "La rentabilité souffre à cause de la hausse des prix"

Les entreprises belges de construction et d'installation ne sont pas franchement sereines à l'entame de l'année 2023, ressort-il d'une enquête menée par la fédération de la construction Embuild publiée lundi.

Dès la rentrée de septembre, une formation aux métiers du bâtiment débutera à Flobecq.  Elle s'adressera aux demandeurs d'emploi peu qualifiés (Deheneffe Bruno)
©BRUNO DEHENEFFE

"L'activité diminue, mais c'est surtout la rentabilité qui souffre en raison de la hausse des prix des matériaux et des coûts salariaux", pointe Niko Demeester, l'administrateur délégué.

S'il n'est pas question de récession, le secteur ne s'attend pas à une croissance cette année. Mais c'est surtout la rentabilité qui inquiète les 341 entreprises interrogées dans le cadre de l'enquête.

La combinaison de l'augmentation des prix des matériaux et des coûts salariaux nuit aux entreprises "car elles ne peuvent pas répercuter entièrement cette augmentation des prix sur leurs clients", pointe la fédération. "En effet, presque tous les fournisseurs imposent des clauses de révision des prix aux entreprises (...) mais à l'inverse, seules six entreprises de construction sur 10 peuvent répercuter cette hausse des prix sur leurs clients."

Les entrepreneurs ne s'attendent d'ailleurs à aucune amélioration au cours des six prochains mois.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be