En cette période où les contacts sociaux et physiques sont proscrits et où la crise économique s’installe peu à peu, il paraît bien difficile de trouver un emploi ou de se lancer dans un nouveau challenge professionnel.

Il existe pourtant des secteurs où des possibilités ne sont pas rares.

Une étude menée par l’agence de recrutement Robert Half démontre que les secteurs qui connaissent une forte demande de nouveaux collaborateurs après le confinement sont notamment la comptabilité, la logistique, l’alimentaire et la transformation alimentaire, la construction et l’industrie chimique.

De quoi offrir des perspectives à des demandeurs d’emploi, d’autant plus que depuis le premier confinement, Robert Half a pu observer que 91 % des entreprises belges ont embauché ou formé à distance de nouveaux employés. "Les entretiens par vidéoconférence et la procédure de candidature raccourcie ont été les changements les plus fréquents au cours des derniers mois ", note également l’étude.

Industry,Workers,Under,Discussion,Said,Hello,In,New,Normal,Concept
© Shutterstock

Et qui dit période spéciale, dit aussi des changements dans la manière de postuler. "Bien que 72,8 % des candidatures se fassent encore par ordinateur, on observe une tendance à la hausse du nombre de candidatures envoyées via smartphone (26,3 %). En 2019, cette tendance était encore à 22,3 %, explique Joël Poilvache, directeur de Robert Half. Les candidats souhaitent pouvoir envoyer rapidement leur CV en quelques clics. En tant qu’employeur, il est donc essentiel d’investir dans une expérience en ligne mobile fluide. Après tout, votre site web mobile est souvent la première impression que vous laissez aux potentiels futurs employés. "

D’autres habitudes ont pu être observées du côté des postulants. Tout comme en 2019, le lundi a été le jour le plus populaire en 2020 pour poser sa candidature. En effet, un CV sur cinq (18,4 %), est envoyé le premier jour de la semaine. Le week-end est en revanche moins populaire parmi les demandeurs d’emploi. "Aussi, les Belges sont principalement à la recherche d’un nouveau défi durant les mois de janvier (11,8 %), mai (11,1 %) et février (11 %). Au cours de ces trois mois, quasi un tiers de tous les CV de l’année sont envoyés aux entreprises et recruteurs. En été cependant, ils sont nettement moins actifs dans leur recherche d’emploi, juillet (6,3 %) et août (7 %) étant les mois les plus faibles. La crise liée au coronavirus a également fait réfléchir les candidats en matière de nouvel emploi. Dans le sillage du premier confinement, le nombre de CV envoyés en mai (11,1 %) et en juin (8 %) a été sensiblement plus élevé qu’en 2019, où 9 % et 6 % de toutes les candidatures ont été respectivement déposées au cours de ces deux mois. "