Ce sont surtout les filières, options ou types d’étude qui interviennent

BRUXELLES Comme expliqué dans le DH SERVICE du mercredi 20 janvier 2010, selon l’Analyse du marché de l’emploi et de formation de juin 2009 (Forem), le niveau d’étude ou un diplôme garde un effet positif sur les chances d’insertion à l’emploi.

Cet effet existe en termes de taux d’insertion mais aussi de vitesse, et de durée d’occupation à l’emploi.

UN NIVEAU ÉLEVÉde qualification, avoir un diplôme mais aussi avoir entrepris des études orientées vers un métier semblent également, en période de crise économique, préserver l’insertion à l’emploi alors que celle-ci diminue pour les personnes moins qualifiées (en 2008, un peu plus de 9.000 jeunes – de 18 à 25 ans – sans diplôme de fin du secondaire sur 33.000, se sont inscrites au Forem).

ET D'AJOUTER que les métiers techniques, souvent objets de difficultés de recrutement, gardent la cote.

Les études qui y préparent représentent de réels atouts pour un demandeur d’emploi.

Si le niveau d’étude est un passeport pour l’emploi, ce sont surtout les filières, les options ou types d’étude qui interviennent dans l’insertion.

Ainsi, le contrat d’apprentissage, les études techniques et professionnelles, les BAC courts (traditionnellement plus spécifiques que les masters) multiplient les chances de décrocher rapidement et durablement un travail chez le jeune demandeur d’emploi.

Le contrat d’apprentissage ?

Oui, après 6 mois, plus de 8 personnes sur 10 auront un emploi dans les métiers de l’électricité, carrelage, couvreur…

En effet, sur le marché de l’emploi wallon, précise le Rapport du Conseil supérieur de l’emploi, certaines options techniques ou professionnelles de l’enseignement secondaire supérieur représentent des atouts pour qu’un jeune demandeur d’emploi soit inséré dans les 6 mois de son inscription au Forem, par exemple, les formations d’infirmiers-hospitaliers, en électricité, en mécanique ou en sciences pharmaceutiques…

Parmi les jeunes issus de l’enseignement en alternance, le choix de l’électronique est un atout…

© La Dernière Heure 2010.