Christian Mousset gère plusieurs agences immobilières en province du Brabant wallon ou de Namur.

Même s’il attend avec impatience de reprendre le travail, il ne rouvrira ses agences que le 11 mai, pour pouvoir accueillir de la même façon professionnels ou particuliers. Avec les précautions d’usage, bien évidemment : un seul agent et un seul client en même temps dans le local, fourniture de gel, désinfection après chaque visite, etc. " Nous sommes heureux de reprendre le travail. On a vécu des moments contradictoires avec des infos parfois trop floues. Nous avons bien assuré une permanence téléphonique mais nous avons besoin de certains contacts. Certains comprennent la situation mais pour d’autres c’est plus compliqué. Pensez par exemple aux couples qui se séparent et dont l’un des conjoints doit trouver d’urgence un nouveau logement. C’est compliqué. Dommage aussi que certains concurrents ne jouent pas le jeu correctement " , explique l’agent immobilier.