La Belgique a parmi le taux de remplacement le plus faible en Europe

Qu’est-ce que le taux de remplacement ? Il s’agit du pourcentage du dernier revenu d’activité que vous conservez lorsque vous partez à la retraite. Il se calcule en divisant le montant de votre pension par votre dernier revenu. Selon la dernière étude du centre de connaissances des pensions, le taux de remplacement moyen s'élève à 43 % pour les hommes et 47 % pour les femmes en ne tenant compte que du premier pilier des pensions (les pensions légales). A titre d’exemple, si le dernier salaire d’un travailleur masculin s'élevait à 2500€ brut, sa pension légale s'élève à 1075€ brut. Nous sommes en-deçà du taux de remplacement moyen européen qui s’élève à 52%.

Si l’on calcule le taux de remplacement des salariés en tenant compte des pensions complémentaires (2ème pilier), le taux de remplacement monte alors à 51 % pour les hommes et 55 % pour les femmes.Certains employeurs cotisent pour les salariés par le biais d’une assurance groupe. Malheureusement, tous les salariés n’ont pas la chance d’avoir une assurance groupe dans leur contrat de travail durant la totalité de leur carrière. Pour les indépendants, les taux sont légèrement supérieurs, 65% pour les hommes et 77 % pour les femmes en tenant compte des pensions complémentaires (PLCI et EIP). Si vous êtes indépendant et que vous n'avez pas encore souscrit de pension complémentaire, vous pouvez faire une simulation ici afin de calculer votre capital pension.

© IPM Graphics

Le projet de réforme des pensions

Les Belges voient donc leurs revenus diminuer de moitié en moyenne. Il n’est dès lors pas étonnant que la ministre souhaite relever les pensions. Sa réforme prévoit notamment la revalorisation de la pension minimum à 1500€ net et la réintroduction du bonus pension, qui a pour but d’encourager les travailleurs à exercer plus longtemps leur activité. Elle souhaite également généraliser le 2eme pilier des pensions (les pension complémentaires) afin de permettre à tous les salariés de bénéficier d'une pension complémentaire comportant une cotisation d'au moins 3 % du salaire brut.

Cette note va servir de base aux discussions qui ne commenceront qu’en 2022 pour être implémentées en 2024. Mais déjà cette réforme génère beaucoup de polémique notamment au sujet du financement.

Souscrivez une épargne-pension pour sécuriser votre retraite

Vous serez retraité dans 10, 20, 30 ans? Qui sait quelles seront les pensions légales à ce moment-là. Que vous soyez salarié ou indépendant, vous pouvez augmenter vous même votre capital à la retraite en souscrivant dès maintenant une épargne-pension. Une épargne-pension vous permet de mettre une somme de côté chaque année que vous récupérez lors de votre départ à la retraite avec un rendement d’environ 1,75%. Cette somme vous permettra de disposer d’un capital supplémentaire qui viendra compléter les revenus de votre pension légale. De plus, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 30% (si plafond à 990€) ou 25% (plafond de 1270€) pour chaque année cotisée.

Des questions sur votre pension ? Contactez nos experts Seraphin via notre chat ou effectuez une simulation en ligne,un conseiller vous rappellera.