“J’ai entendu parler d’une attestation pouvant prouver la maîtrise de mon métier”

GILLY Tout juste. Conçu pour valoriser les compétences professionnelles acquises par l’expérience d’un travail, par une formation professionnelle ou encore par l’expérience de vie, il est prévu un dispositif de validation de compétences.

D’accord, mais à qui s’adresse-t-il ?

IL S'ADRESSE à toute personne, homme ou femme, de plus de 18 ans (obligation scolaire finie), salariée, indépendante, demandeuse d’emploi… qui par l’exercice :

- d’une activité rémunérée ou bénévole ou

- d’une scolarité non achevée ou encore

- d’une formation,

a acquis savoir-faire et compétences à un niveau attendu en situation professionnelle.

LES COMPÉTENCES sont reconnues officiellement par le Forem (Wallonie) et par Actiris (Région bruxelloise) au travers de titres de compétences.

Et grâce à ces derniers, ce sont des certificats (ce ne sont donc pas des diplômes), une personne sans qualification reconnue peut néanmoins valoriser ses compétences, définir au mieux son parcours professionnel et alléger le programme de sa formation.

Un tel titre de compétence (document attestant de la maîtrise d’une partie de métier) est attribué pour chaque épreuve de validation (épreuve gratuite) que la personne désire passer.

PRATIQUEMENT, intéressée, cette dernière doit introduire une demande de validation et se soumettre à un processus de validation dans un centre de validation des compétences.

Les titres de compétences relèvent des secteurs alimentaire, automobile, construction, chimie, non-marchand…

Ils sont liés notamment aux métiers suivants :

- agent de maintenance;

- aide-ménagère;

- aide-comptable, coiffeur, coffreur, conducteur d’engins de terrassement, couvreur, carreleur, installateur en sanitaire, maçon, mécanicien automaticien, mécanicien d’entretien, opérateur de call center, peintre en bâtiment…

RENSEIGNEMENTS

Consortium de validation des compétences
02/371.74.40
0800/93.991 (Wallonie)
0800/55.566 (Région bruxelloise)
info@cvdc.be
www.cvdc.be

© La Dernière Heure 2009.