Pour faire de l'administration fédérale "le meilleur employeur du pays", la ministre De Sutter entend mettre l'accent sur des procédures de recrutement "plus performantes et plus rapides" et sur "la stratégie d'image de l'employeur" ("Employer Branding"), "en veillant à ce que le secteur public reflète de plus en plus la grande diversité de la société". Une attention particulière sera accordées à certains profils spécifiques tels que les informaticiens, les médecins et les scientifiques.

Pour rendre les processus de recrutement plus rapide, la ministre entend accorder un plus grand degré de décentralisation "pour permettre à chaque institution publique de mieux adapter sa politique de recrutement."

Petra De Sutter envisage en outre d'autoriser deux jours de télétravail par agent et par semaine, "tout en tenant compte du droit à la déconnexion et de l'ergonomie du poste de travail". L'accent sera aussi mis sur l'autonomie et l'évaluation permanente.

La ministre de la Fonction publique veut enfin améliorer "le passage des femmes et des groupes défavorisés à des fonctions supérieures". "Parallèlement, des efforts de sensibilisation seront déployés pour lever le tabou qui entoure le travail à temps partiel ou certaines formes de congé pour les hommes", a-t-elle ajouté.