Nouvelles mesures pour soutenir l’emploi

BRUXELLES Depuis le 1er janvier 2010, un plan massif d’embauche des jeunes permet à ces derniers, non ou peu qualifiés, de ne pas tomber dans un chômage structurel.

L’objectif est de diminuer le coût de leur engagement via une activation de leur allocation de chômage.

L’activation de l’allocation de chômage (Activa) – l’allocation de travail – est une subvention à l’emploi par le biais de laquelle le demandeur d’emploi qui décroche un travail peut conserver une partie de ses indemnités de chômage.

Quant à l’employeur, il peut déduire l’entièreté de ce montant de la rémunération net à payer.

Cette activation (qui se terminera le 31/12/12) peut être accordée pour un maximum de 24 mois pour les engagements en 2010, et de 12 mois pour ceux réalisés en 2011.

Le travailleur engagé a droit à une allocation de travail de maximum 1.100 € par mois pour autant :

- qu’il ait moins de 26 ans à la date de l’engagement;

- qu’il soit demandeur d’emploi à la date de l’engagement;

- qu’il ait été demandeur d’emploi pendant au moins 78 jours (régime des 6 jours), au cours du mois de l’engagement et des 4 mois qui précèdent;

- qu’il ne possède pas de diplôme ou de certificat de l’enseignement secondaire supérieur;

- qu’au jour de l’engagement, il ne soit plus soumis à l’obligation scolaire et qu’il ne suive plus d’études dans l’enseignement de jour;

- que l’employeur n’utilise pas le système des titres-services.

L’allocation de travail est accordée pendant maximum :

- le mois de l’engagement et les 23 mois suivants, si le travailleur entre en service au cours de l’année 2010;

- le mois de l’engagement et les 11 mois suivants, s’il entre en service au cours de l’année 2011.

Lorsqu’il n’est pas occupé à temps plein, l’allocation de travail est ramenée à un montant proportionnel à la durée de travail hebdomadaire contractuellement prévue dans l’emploi à temps partiel.

RENSEIGNEMENTS

Office national de l’emploi (Onem)
02/515.41.11

© La Dernière Heure 2010.