Travail

Avec la fin des études vient le temps de la recherche du premier emploi. 

Mais, qu’est-ce qu’un futur cadre commercial ou un ingénieur recherche en premier lieu chez un premier employeur ? La réponse est la même : la perspective de futurs revenus élevés. Ce critère est arrivé en tête d’une grille composée de 40 critères d’attractivité proposée par le cabinet international d’étude et de conseil Universum aux futurs diplômés.

La volonté d’évoluer dans une entreprise qui place l’innovation au cœur de sa stratégie et un "travail ambitieux/challengeant" arrivent en deuxième et troisième positions des attentes des ingénieurs, là où les profils plus commerciaux mettent en avant "le succès commercial" et de "bonnes références professionnelles pour ma future carrière".

Y a-t-il des différences régionales ? Si, tant au nord qu’au sud du pays, l’attente de revenus élevés est la première des attentes pour un premier job, des différences se marquent néanmoins. "Les Flamands visent l’excellence : ils veulent travailler dans des entreprises où ils auront des opportunités de leadership au niveau managérial et où l’innovation est centrale. Les Wallons, eux, ont des préoccupations plus variées. Ils veulent travailler avec les leaders charismatiques, ont davantage de préoccupations éthiques. Les Wallons sont quelque part plus idéalistes. L’image de l’entreprise est plus importante pour les Wallons que pour les néerlandophones", ajoute encore Aurélie Robertet, managing director France-Benelux d’Universum.