Travail

La mobilité bruxelloise est en plein mouvement : moins de voitures, plus de transports en commun ou alternatifs. Pour y faire face, la société lance une grande campagne de recrutement.

Ces 15 à 20 dernières années, Bruxelles a connu de nombreux bouleversements au niveau de la mobilité. D’abord parce que la voiture y a tenu une place de moins en moins importante (dans un objectif d’écologie et de mobilité) là où les transports en commun se sont développés en continu. Des transports alternatifs se sont également multipliés comme les vélos, les trottinettes électriques, etc.

« Les chauffeurs de bus ont dû s’adapter à ces nouvelles donnes, qui ont évolué de façon fulgurante, notent en chœur Isabelle André (responsable du recrutement ouvrier) et Cindy Arents (porte-parole de la STIB). De même, les exigences des clients se sont aiguisées avec le temps, tandis que de nouvelles technologies ont émergé. Désormais, les chauffeurs sont sans cesse en contact avec le dispatching, ce qui leur permet de connaître en direct les retards, la présence ou non d’embouteillages... ». Autant de spécificités qui rendent le métier plus intéressant et spécialisé encore. « Pour devenir chauffeur de bus, le candidat doit être en possession d’un permis B (permis classique voiture) et être âgé d’au moins 21 ans. Après avoir passé des tests de sélection et un entretien d’embauche, il suit une formation pendant plus de 40 jours afin de décrocher le permis D – permis BUS/CAR. Les agents sont également formés à la deuxième langue nationale. »

© Stib

Un métier de passion

Le métier de chauffeur de bus permet d’être en relation permanente avec le public, mais aussi de bénéficier de nombreux contacts intra-collègues. « Il existe un certain prestige à travailler pour le plus grand employeur de Bruxelles et d’en porter l’uniforme. De plus, la STIB permet de faire carrière, avec de nombreuses possibilités d’évolution et de formations. Travailler à la STIB permet souvent de donner un nouvel élan à sa carrière, avec un contrat dans une société stable, sans oublier le plaisir de la conduite. De nombreux chauffeurs de bus étaient en effet, durant leur enfance, en admiration devant les conducteurs de bus. Ce métier est avant tout un métier de passion. »

Parmi les avantages de la fonction, les chauffeurs de bus citent notamment « le fait de se sentir utile », « d’avoir des responsabilités », et de « jouer un rôle clé dans l’écologie des villes », sans oublier le fait « de travailler dans une société en pleine expansion » et « d’être sur le terrain tout au long de la journée. »

La STIB recrute

Le métier de chauffeur de bus est un métier d’avenir sur le long terme et sur lequel la STIB mise beaucoup. « Nous avons engagé plus de 300 chauffeurs cette année, et nous allons encore investir dans 150 nouveaux bus cette année, notamment des bus hybrides et électriques. Les réseaux vont également être transformés, et de nouvelles lignes créées dans des quartiers qui n’étaient dans le passé pas ou peu desservis par nos services. Il s’agit d’une métamorphose qui, pour être menée à bien, passera par l’engagement de nouveaux chauffeurs. »

Les qualités requises, pour avoir une chance d’être embauché, sont avant tout humaines (le fait d’être en contact avec les clients, de répondre à leurs demandes...), mais également techniques avec le transport des passagers en toute sécurité, la gestion de la circulation en ville, le respect des horaires, la conduite d’une main souple pour le confort du client... Sans oublier le fair-play avec les autres usagers de la route, et une conduite défensive pour éviter tout accident. Enfin, même si cela peut paraître évident, le conducteur de bus doit aussi connaître l’ensemble des lignes de son dépôt, tout en ayant une excellente maîtrise de la route et une grande flexibilité.

Chauffeur de bus à la STIB : quels avantages ?

· La diversité. Le métier de chauffeur de bus est tout sauf monotone : on rencontre sans cesse de nouvelles personnes, on découvre de nouveaux itinéraires...

· La dimension humaine. Le chauffeur de bus est continuellement en contact avec le public, qu’il s’agisse de répondre à ses demandes, de lui vendre un titre de transport, ou encore de le saluer...

· La possibilité d’évoluer. La STIB offre réellement la possibilité de « faire carrière ». En effet, des formations sont régulièrement proposées, et les promotions internes sont privilégiées.

· Les avantages extra-légaux. Ils sont nombreux, notamment une assurance hospitalisation, une assurance groupe...

· La stabilité. Travailler au sein de la plus grande entreprise bruxelloise, avec un contrat solide, constitue indéniablement un plus.

L’uniforme. Il existe une certaine fierté à faire partie de la STIB. Non seulement en raison de la renommée de l’entreprise, mais aussi du rôle central qu’elle joue au sein de la capitale.