"Nous sommes donc passés de 30% des travailleurs du secteur privé en avril à 15% en juin", précise-t-elle.

La moyenne du chômage temporaire est à présent de huit jours par mois, contre 14 jours en avril et 10 en mai. "Mais il reste tout de même encore un nombre significatif de personnes qui sont au chômage temporaire pour le mois entier", souligne le quotidien.