Sur les huit premiers mois de l’année, le Forem a diffusé plus de 366 600 offres d’emploi, soit une hausse de 19 % par rapport à l’année dernière à la même époque. "C’est une première bonne nouvelle pour une année qui est un peu particulière, souligne le porte-parole du Forem, Thierry Ney. C’est un indicateur clé qui indique qu’il y a plus d’opportunités d’emploi pour les gens qui recherchent du travail, la probabilité de trouver son bonheur et de s’insérer sur le marché du travail est donc plus grande." De multiples secteurs sont à l’origine de cette hausse de l’offre d’emploi. Sans surprise, le secteur qui enregistre la plus forte demande est l’Horeca avec 1 354 postes pour le mois d’août, soit 720 postes de plus qu’en août 2020. "Pour ce secteur, on a 34 % de hausse de l’offre sur la même période. Et savoir que pendant la crise, entre mars 2020 et mai 2021, on a vu près de 7 000 personnes arriver au Forem. Si la moitié est partie vers d’autres secteurs, on a su très tôt qu’il fallait les accompagner pour les aider." En comparaison, la Wallonie compte 201 797 demandeurs d’emploi inoccupés et le taux de la demande d’emploi s’élève actuellement à 12,6 % de la population active wallonne. Pendant la crise, le secteur de la construction a lui continué de tourner en recrutant de nombreuses personnes, même s’il reste en pénurie depuis très longtemps. L’office régional de l’emploi wallon va d’ailleurs organiser un super job day ce jeudi 7 octobre à Verviers afin de faire découvrir les différents métiers, sachant que 23 000 offres d’emploi sont disponibles depuis le début de l’année.