C'est le cas des entreprises des secteurs informatique (+4,2 %), agricole et horticole (+4,1 %) et des professions libérales (+2,4 %) qui emploient davantage de personnes qu'un an auparavant, révèle mercredi le prestataire RH Acerta sur la base des données de 27.000 entreprises. Les entreprises actives dans le "transport et le stockage" (+2,2 %) et la construction (+1,5 %) complètent le top cinq.

Le secteur de l'informatique "a été boosté puisque bon nombre de sociétés ont étendu (voire lancé) leurs canaux numériques. Le secteur 'agricole et horticole' a également connu une croissance de son personnel, mais il s'agit ici surtout de contrats de travail temporaires", souligne Olivier Marcq, juriste chez Acerta.

L'horeca (-16,4%) ainsi que les secteurs de la culture (-11,7%) et de l'intérim (-9,8%) enregistrent les baisses les plus importantes.

C'est en Flandre occidentale que la baisse en pourcentage du secteur horeca est la plus importante. "Cela n'est pas totalement illogique, car l'horeca à la côte belge dépend davantage du travail flexible saisonnier, qui a été fortement restreint en raison du coronavirus. La diminution observée dans ce secteur concerne surtout les travailleurs flexi-jobs et les jobs étudiants. Les travailleurs fixes sont généralement mis au chômage temporaire et conservent donc leur contrat de travail."