Travail Se mettre à son compte est avant tout motivé par l’envie d’être son propre patron et de faire ce qu’on aime.

Récemment, le 200 000e indépendant a réglé son statut social par l’intermédiaire de Liantis, leader du marché auprès des indépendants qui débutent. L’occasion pour Liantis d’interroger les indépendants à titre principal à propos des motivations qui les ont incités à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Il en ressort que ce n’est assurément pas dans l’optique de gagner davantage d’argent que les Belges embrassent la carrière d’indépendant. Seuls 13 % placent ce critère en haut de la liste de leurs aspirations. C’est avant tout être (...)