Les syndicats ont décidé en front commun de ne pas enclencher un préavis de grève prévu samedi dans les magasins Sports Direct, a indiqué vendredi à Belga Laurent Guerriti-Gerbi, de la FGTB. "

Un accord est sur la table mais nous gardons la situation à l'œil." Un préavis de grève avait été déposé en front commun pour le samedi 13 juin et jusqu'au 30 pour les magasins de l'enseigne. Les syndicats demandent une réévaluation à la hausse face à un manque d'effectifs, alors qu'une nouvelle procédure sanitaire doit être mise en place. "Le personnel est épuisé et à bout", écrivaient les syndicats début mai.

Aujourd'hui, un accord est sur la table et le préavis a été suspendu. L'accord concerne notamment une augmentation mais qui représente peu pour "les faibles contrats". "Il n'est pas satisfaisant en soi et nous gardons à l'œil le volume d'heures dans les magasins, qui n'est plus suffisant", précise le délégué syndical.

Les syndicats suivront de près également "comment la prime de fin d'année sera comptabilisée avec la période de chômage temporaire".

Le préavis a également été suspendu pour ne pas rogner le pouvoir d'achat des travailleurs.

Cependant, "nous sommes prêts à agir si les choses n'évoluent pas dans le bon sens", assure Laurent Guerriti-Gerbi. Des arrêts de travail ne sont pas exclus samedi dans les magasins où le manque d'effectifs est le plus criant.