C’est possible pendant le délai de préavis

BRUXELLES  Pendant le délai de préavis de licenciement ou de démission, et suivant certaines conditions, le travailleur salarié (ouvrier, employé…) peut s’absenter du travail avec maintien de sa rémunération, en vue de rechercher un nouvel emploi.

La durée de cette absence varie en fonction de la catégorie à laquelle appartient le salarié.

Il en va de même pour le travailleur à temps partiel (ouvrier…) proportionnellement toutefois à la durée de ses prestations de travail (au volume de son occupation).

Bien que la loi ne le précise pas, il paraît raisonnable de considérer qu’il faut, pour connaître la catégorie dont relève un employé ou un représentant de commerce travaillant à temps partiel, reconstituer fictivement la rémunération qu’il percevrait s’il travaillait à temps plein.

Pour l’employé et le représentant de commerce, le droit de s’absenter diffère en fonction de la rémunération brute annuelle.

Ce droit de s’absenter peut être exercé une ou deux fois par semaine, par l’employé et le représentant de commerce dont la rémunération annuelle ne dépasse pas 30.535 € bruts (nouveau montant depuis le 1/1/11), pourvu que la durée de la ou des absences ne dépasse pas au total celle d’une journée de travail par semaine.

En d’autres mots, lorsque le travailleur a le droit de s’absenter pendant une journée de travail, il peut faire usage de cette faculté en une fois ou en deux fois, à condition que la durée totale ne dépasse pas la durée d’une journée de travail normale.

Et si elle dépasse ce montant ?

Il peut s’absenter au cours des six derniers mois de préavis, un ou deux jours par semaine avec maximum une journée d’absence.

Au cours de la période précédant les six derniers mois de préavis l’absence est possible pour une demi-journée par semaine.

Attention, l’exercice par le travailleur du droit de s’absenter pour chercher un nouvel emploi n’est pas soumis à l’autorisation préalable de l’employeur.

© La Dernière Heure 2011.