Même si c’est une obligation légale pour les nouvelles sociétés, moins de la moitié des indépendants trouvent les informations qu’ils cherchent au moment de ficeler leur plan.

Une enquête d’Acerta auprès de près de 1 300 indépendants révèle que seuls 13 % disposent ou disposaient d’un business plan bien élaboré au moment de lancer leur affaire. Un chiffre qui interpelle, d’autant plus que le business plan est quelque chose d’obligatoire quand on monte une nouvelle entreprise. “Les indépendants ne se lancent pas sans plan étayé par ignorance, nonchalance ou assurance, indique cependant Acerta. Deux indépendants sur 3 sans business plan commencent par s’informer activement. Si 61 % le font très spécifiquement pour un plan financier, il en résulte un business plan complet pour une très faible minorité seulement. Pourtant, un tel plan est un soutien essentiel pour les indépendants.”

Ce qui explique ce constat d’échec, c’est le manque d’information. En effet, parmi les indépendants qui effectuent des recherches ciblées sur des informations financières pour lancer leur nouvelle société, plus de la moitié déclare ne pas avoir finalement trouvé ce qu’ils cherchaient. Et ce, alors que les entrepreneurs ont accès à différentes sources d’information. “Ce constat est en partie dû au fait que les starters sont confrontés à tant d’informations complexes dans leurs recherches, par l’intermédiaire de tant de canaux différents, qu’ils ne parviennent pas à les traiter. Le défi consiste à informer les starters de la manière la plus simple possible sur le business plan, et le plan financier en particulier, de sorte qu’ils puissent s’atteler à la tâche de façon plus ciblée”, explique Nicolas Pevenage, responsable de la numérisation et de l’innovation chez Acerta.

Et pour y arriver, Acerta a développé “Simulation Net”, un outil en ligne qui permet de trouver des réponses aux questions, et surtout la marche à suivre en fonction de son profil. “Sur la base de ce que vous aimeriez gagner en tant que starter, vous pouvez effectuer une simulation réaliste de votre revenu net avec cet outil en cinq étapes. Simulation Net est une bonne base pour s’adresser au comptable afin qu’il continue à l’affiner en un plan financier final, promet-il. À l’aide de quelques questions ciblées et de valeurs pré-complétées, un premier calcul est réalisé. Le starter peut ensuite affiner systématiquement son plan à l’aide d’exemples. Leur activité est-elle rentable ? Quel montant net gagneront-ils ?”