La Corse comme un escargot

Des plages de Porto-Vecchio au vieux port de Bastia, c’est à bord du compact Ixeo Time it 590 de chez Buerstner que nous avons embarqué pour une expérience originale.

Quentin Finné
La Corse comme un escargot

Du bleu céleste de ses 1.000 kilomètres de côtes (dont 200 plages de sable fin) à la palette de verts intenses que propose son subjuguant Parc régional (350.510 hectares, soit près de 40 % de la superficie de l’île), la Corse constitue sans doute la plus belle incarnation de tout ce que la nature fait de plus beau. Une richesse hypnotique qui sonne comme une invitation à un perpétuel nomadisme.

Pour partir à la découverte de ce condensé de charme (la Corse est quatre fois plus petite que la Belgique), nous avons opté pour le… camping-car. Des plages de Porto-Vecchio au vieux port de Bastia, c’est à bord du compact Ixeo Time it 590 de chez Buerstner que nous avons embarqué pour une expérience originale de dix jours.

Bien loin du cliché du véhicule cliquetant au confort plutôt spartiate, le véhicule de la marque allemande parvient à proposer une salle de bains avec douche, évier et toilette, un salon, une véritable cuisine (trois becs de gaz), un lit escamotable (coulissant du plafond) de 2 m sur 1 m 40, un frigo grand format, une télévision satellite, deux garde-robes et de multiples rangements dans ses 5,99 m de long. Le tout dans l’élégance d’un intérieur cuir…

Opter pour des vacances en camping-car, c’est donc un peu choisir un voyage en mode escargot. Une maison accrochée sur le dos, on se déplace avec son chez-soi à une allure propice à la découverte. C’est que l’Ixeo Time affiche tout de même près de 3,5 tonnes sur la balance. Un embonpoint plus gênant et encombrant dans les contreforts de la montagne qu’à l’ombre des pinèdes du littoral.

Si le camping sauvage est formellement interdit en Corse, la présence des camping-caristes reste tolérée en certains endroits tout naturellement éloignés des principaux sites touristiques. À une dizaine de kilomètres des falaises de Bonifacio, à l’extrême sud de l’île, les abords des plages de Santa Manza constituent ainsi un point de chute idyllique. Stationné à moins de trois mètres de la Méditerranée, nous nous offrons à la fois une terrasse et une chambre avec vue sur mer.

Avec les 90 à 120 litres d’eau douce emmenée dans le réservoir et une batterie indépendante conçue pour ce qui ne relève pas du roulage, l’autonomie du petit modèle de chez Bürstner va de deux à trois jours selon la gourmandise énergétique de son utilisateur. Un ravitaillement (et une vidange) sera ensuite nécessaire dans l’un des très nombreux campings de l’île spécifiquement équipés pour l’accueil des camping-cars.

www.buerstner.com

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be