Voyages hors de l’Europe : le secteur du Tourisme réclame la levée des restrictions, jugées inutiles

Le secteur du tourisme demande la fin des mesures pour les voyages en dehors du continent.

Van Hoof Thibaut
Philipsburg,,Sint,Maarten,-,Feb,16,,2018:,Couple,Of,Tourists
©Shutterstock

Ces derniers mois, la position du gouvernement belge a changé du tout au tout concernant les voyages non essentiels. Il y a un an, et jusqu'en avril, il était tout simplement interdit de quitter le territoire, à la suite de l'apparition du variant britannique. Quelques variants plus tard, des mesures sanitaires sont encore en place en Belgique, mais les voyages sont tout à fait possibles à condition de respecter les demandes du pays de destinations. En revanche, les Affaires étrangères déconseillent toujours les voyages en dehors de l'Union européenne. Pour relancer tout un pan de leur économie, les acteurs du tourisme comme l'Upav et l'ABTO ont signé une lettre ouverte à destination de plusieurs ministres. "Selon les scientifiques, la restriction de la liberté de circulation et de voyage n'a eu aucun effet sur la situation nationale de Covid depuis Omicron, peut-on lire. Compte tenu de l'évolution des caractéristiques de l'extinction probable de la pandémie et de l'avis d'éminents scientifiques, le secteur uni du voyage belge demande la levée de l'avis négatif aux voyageurs pour toutes les destinations hors UE, en vigueur depuis l'été 2021."

En résumé, ils demandent "la déconnexion entre les conseils aux voyageurs et la situation de Covid, au moins pour les pays où Omicron est dominant. Dans les pays où ce n'est pas encore le cas, la couverture vaccinale doit être un facteur décisif".

Enfin, ces organismes demandent également la fin du fameux code couleur pour les pays tiers ainsi que les tests et les quarantaines pour les voyageurs vaccinés, mais aussi l'introduction d'une "politique européenne harmonisée et des périodes de validité pour pass numérique européen".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be