Comment Ryanair fait subtilement payer la taxe avion à ses clients

Active depuis le 1er avril, cette taxe à l’embarquement n’est pourtant pas réclamée par toutes les compagnies. Explications.

Van Hoof Thibaut
avion
©Jean Luc Flemal
Si vous avez réservé un vol Ryanair dans les jours ou semaines à venir, vous avez sûrement reçu un e-mail il y a quelques jours. Ce dernier évoque la nouvelle "taxe avion" émise par le gouvernement fédéral et en application depuis le 1er avril dernier. Dans cet e-mail, Ryanair indique que "le 25 mars 2022, sans donner de préavis aux compagnies aériennes ou aux passagers, le gouvernement belge a introduit une nouvelle taxe de vol pour tous les passagers au départ de la Belgique à partir du 1er avril 2022. Cela signifie que même si un passager a réservé un vol avant le 25 mars, qui doit partir de Belgique à partir du 1er avril, les compagnies...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité